Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

[Lemonde.fr] Le viager fait peau neuve

Finance

-

23/01/2017

Le marché du viager patine, malgré une offre importante sur la Côte d’Azur et en Ile-de-France. Des innovations pourraient relancer les ventes.

Chaque année, entre 4 000 et 5 000 ventes en viager sont ­conclues en France, d’après les estimations des professionnels, soit moins de 1 % des ventes immobilières dans l’ancien. Concentré dans le sud de la France et en Ile-de-France, où les prix des logements sont les plus élevés, ce faible volume reflète l’image négative de viager, assimilé à un « pari sur la mort ». Le viager occupé consiste à acheter un bien à une personne âgée et à le récupérer au moment de son décès. En attendant, l’acheteur (le « débirentier ») verse une rente viagère au vendeur (le « crédi­rentier »). En contrepartie, il bénéficie d’une baisse de prix significative. « Aussi appelée “bouquet”, la somme versée au moment de l’acquisition représente en ­général 40 % à 45 % de la valeur du bien », dit Hélène Leraitre, la présidente de France Viager.

En savoir plus sur Lemonde.fr 

209 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualités

DFJP : Ouverture des inscriptions

User profile picture

Communication JurisCampus

25 septembre

Focus

EC3P, La solution d'éducation financière de JurisCampus

User profile picture

Communication JurisCampus

25 septembre

Actualités réglementaires

La société donataire par Michel Leroy

User profile picture

Communication JurisCampus

03 juillet